Être capot ou se lever tôt, il faut choisir !

Le gardon : Un poisson emblématique de nos cours d’eau Français

La pêche du gardon procure toujours une grande satisfaction aux pêcheurs amateurs comme aux compétiteurs. Ce poisson a été le sujet de nos premières expériences de pêche et continue encore aujourd’hui à nous confronter à des situations délicates. Seule une connaissance approfondie de ce cyprin peut nous permettre de réaliser de belles prises.

La variété des techniques utilisées pour capturer le “Rutilus rutilus” en fait un poisson extrêmement apprécié tant par les jeunes que par les adultes. Pour mieux affronter ce “partenaire”, il est crucial d’apprendre à le connaître en détail…

Description

Nom scientifique : Leuciscus rutilus ou Rutilus rutilus. Noms communs : Pigeat, pigo, gardon blanc, gardoune, rubilio, roussette, roche, vengeron, blanc, blanchet et léchatout.

Son corps est élancé et fuselé, et ses écailles d’une nuance proche de l’acier blanc lui confèrent des reflets plus ou moins argentés en fonction de son habitat. Sa bouche est petite et s’étire vers le haut pour se nourrir, avec une lèvre supérieure légèrement inclinée. Sa ligne latérale est composée de 41 à 45 écailles, lui permettant de détecter rapidement les dangers environnants. Le dos du gardon tend vers le gris verdâtre, parfois rehaussé de reflets bleutés. À l’âge adulte, une bande or et rouge plus sombre orne ses flancs. Les nageoires pectorales se composent de 16 rayons rigides et arborent des tons allant du rouge à l’orangé, tout comme la nageoire anale. La nageoire caudale est fortement échancrée et prend une teinte rougeâtre lors de la période de reproduction, tout comme la nageoire dorsale.

Biologie et reproduction

Le gardon est un poisson grégaire, formant des bancs près du fond. Il préfère les zones avec une végétation aquatique bien développée. Sa reproduction a lieu à la fin du printemps et au début de l’été. La femelle pond environ 100 000 œufs, et l’incubation dure de 10 à 13 jours. À la naissance, le gardon mesure environ 5 mm et atteint 10 cm après deux ans. Sa maturité sexuelle survient généralement durant la troisième année, et sa durée de vie avoisine les 10 ans.

Régime alimentaire

Bien qu’il ne soit pas strictement herbivore, le gardon privilégie une alimentation végétarienne durant les premiers mois de sa vie. Ensuite, il se tourne vers de petits invertébrés aquatiques et des crustacés d’eau douce. Ce poisson polyvalent se nourrit également d’insectes aquatiques et de leurs larves, notamment le ver de vase, qu’il apprécie particulièrement. Les pêcheurs ne manquent pas de lui proposer d’autres appâts tels que le blé et le chènevis, dont il raffole également.

Habitat

Le gardon évolue en bancs, parfois considérables, dans les eaux stagnantes des lacs, étangs et réservoirs, ainsi que dans les cours d’eau à faible courant des rivières et canaux. Sa résistance lui permet de survivre efficacement dans des eaux polluées et saumâtres.

Répartition

Le gardon est largement répandu en Europe centrale et occidentale, depuis les Pyrénées jusqu’à l’Oural. Cependant, il est absent en Espagne, au Portugal, à l’ouest de la Scandinavie, en Italie, en Albanie et en Grèce.

Publications similaires :

  • All Post
  • Actualité
  • Blanc
  • Carnassier
  • Carpe
  • Mer
  • Tous les poissons
  • Truite
    •   Back
    • Carte de pêche
    • Ouverture saison pêche 2023
    • Fermeture saison
    • Les autres types de pêche
    • Pêche en compétition
    • Associations de pêche
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Au bord de mer
    • En mer
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Leurres/Appats
    • Filaments
    • Equipements
    • Nos conseils pour la truite
    • Où pêcher ?
    • Les types de truites
    •   Back
    • Les meilleurs poissons à manger
    •   Back
    • Equipements
    • Où pêcher ?
    • Nos conseils
    • Cannes à pêche
    • Filaments
    • Leurres-appats
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Leurres/Appats
    • Filaments
    • Equipements
    • Nos conseils
    • Où pêcher ?
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Leurres/Appats
    • Filaments
    • Equipements
    • Nos conseils
    • Où pêcher ?

Ecrit par : Monsieur Pêche

Je pêche la truite depuis 10 ans. J'ai testé toutes les techniques pour ce poisson. Depuis quelques années, je me lance à la conquête des carnassiers en tout genre. Sandre, perche et brochet offrent des combats fabuleux. J'adore découvrir et partager de nouvelles techniques avec vous !

Bienvenue amis pêcheur !

Passionné de pêche en tout genre, ici j’avance en vous partageant mes techniques et ma passion !

Rejoins la famille

Toi aussi tu adores la pêche ?
Alors inscris toi pour recevoir
les dernières actus et promo pêche !

Vous êtes inscrit au meilleur blog de pêche ! Un problème est survenu

Plutôt truite ?

Le carnassier : ça va être sportif !

Par ici les carpistes, on vous aime aussi !

Catégories

Edit Template

Que vous soyez un pêcheur passionné, un professionnel ou que vous souhaitiez simplement vous initier à ce loisir, vous êtes au bon endroit !
Monsieur Pêche, c’est un état d’esprit avant tout ! La liberté et la passion de la pêche. Que ce soit en mer ou en rivière, du gros poissons ou du plus petit, on est tous unis. Moi c’est Simon, un pêcheur qui a commencé sans rien connaître, simplement avec la passion que m’a transmis mon grand-père. Aujourd’hui, je prends du temps pour partager mes expériences et conseils à ceux intéressés.

Sitemap – Politique de confidentialité

Blog de pêche depuis 2022 tenu par deux passionnés.