Être capot ou se lever tôt, il faut choisir !

Qu’est-ce que le silure-glane et comment le pêcher ?

Le silure-glane est l’un des poissons les plus recherchés par les pêcheurs. Connu pour sa taille imposante et sa puissance de combat, il est une véritable prise de choix pour les amateurs de pêche. Si vous êtes prêt à apprendre à pêcher le silure-glane, alors vous êtes au bon endroit. 

Description

Avant toute chose, le silure-glane est une espèce de poisson qui vit dans les eaux douces. Il peut atteindre des tailles allant jusqu’à 2,5 mètres de long et peser jusqu’à plus de 100 kg. Il possède une bouche large et une tête plate et ronde. Sa peau est recouverte de petites écailles. Les couleurs peuvent aller du gris foncé à un brun clair. Il se trouve principalement dans les fleuves et les lacs.

Le silure : Une pêche très sportive

La pêche du silure-glane est une activité populaire car son poids et sa force font de lui un défi excitant pour les pêcheurs. Les techniques de pêche les plus courantes sont la pêche au leurre en verticale et en surface. Le silure se cache souvent dans des obstacles tels que les troncs, crevasses et autres cachettes des rivières. Il ne voit pas très bien, c’est pourquoi votre appâts doit faire beaucoup de vibrations ou dégager une forte odeur.

Malheureusement, le silure est victime d’une mauvaise réputation. C’est un poisson importé qui détruit l’écosystème marin. Il n’est pas rare de voir des actes de cruauté à son encontre. Du fait qu’il n’est aucun prédateur naturel, les populations se développent et les spécimen atteigne des tailles records.

Habitat et distribution

Le silure-glane se trouve dans une grande variété d’habitats présents dans presque tous les pays d’Europe. Une grande partie de son habitat se trouve dans les rivières et les lacs, ce qui en fait un défi intéressant pour les pêcheurs. Il est facilement visible depuis les rives des rivières et des lacs. Les silures-glanes sont également présents dans les eaux calmes des canaux, des bassins et des étangs.

Le silure-glane figure sur la liste des carnassiers d’eau douce, mais il n’hésite pas à s’aventurer en eau salée lorsque les conditions le requièrent. Il est généralement présent dans les grandes rivières, comme le Rhône, la Seine et le Danube, mais il est également présent dans des lacs plus petits. Le silure-glane est plus commun dans les pays scandinaves et est particulièrement abondant en Finlande.

Les silure-glane préfèrent les eaux profondes, mais peuvent également se déplacer dans des eaux moins profondes. Ils préfèrent les eaux calmes et sombres et ont tendance à éviter les eaux vives ou les eaux où le courant est trop fort. Ils sont généralement trouvés près des rives ou des structures, telles que des arbres ou des ruisseaux. Ils adorent rester sur le fond de cours d’eau.

Le silure-glane est généralement trouvé dans les eaux chaudes et froides, mais il est plus commun dans les eaux chaudes, avec une température moyenne allant jusqu’à 25 °C en été. Il est également très adaptable à différentes profondeurs et peut se trouver aussi bien à des profondeurs de quelques mètres qu’à des profondeurs de plus de 100 mètres.

Caractéristiques principales

Le silure-glane (Silurus Glanis) est un poisson carnassier.

Le silure-glane se caractérise par sa taille imposante, qui peut atteindre jusqu’à 3 mètres de long et 150 kg. Sa couleur typique est grise avec des taches plus foncées sur le dos et sur les flancs. Cela lui permet de se camoufler sans difficulté.

Le silure-glane est un prédateur actif qui affectionne les eaux calmes et profondes, à une température comprise entre 15 et 20 degrés Celsius.

Reproduction

La reproduction du silure-glane commence vers la fin du mois d’avril et se termine en juin. Le mâle commence par creuser un trou profond dans le sable ou le gravier qui ornera le nid.

Après cela, le mâle appelle la femelle et commence à lui râper le ventre avec sa bouche. Une fois le processus de râpage terminé, le mâle commence à féconder les œufs que la femelle dépose dans le nid. Les œufs sont très nombreux, jusqu’à 1 000 par femelle. De plus, la femelle peut pondre plusieurs fois sur une courte période.

Une fois la ponte terminée, le mâle défend le nid contre les prédateurs. Il reste près du nid jusqu’à ce que les jeunes poissons éclosent et quittent le nid. Les jeunes silures-glanes sont alors seuls et se nourrissent de petits insectes, de vers et de petits crustacés.

Le silure-glane peut atteindre sa maturité sexuelle à l’âge de deux ans, bien que certains peuvent le faire plus tôt. Une fois qu’un silure-glane a atteint sa maturité sexuelle, il peut se reproduire et ainsi répéter le cycle de reproduction année après année.

Alimentation

Le silure-glane est un poisson carnivore qui se nourrit principalement de petites proies. Il consomme les insectes, les poissons plus petits, les crustacés, les grenouilles, les gardons et les têtards.

À mesure que le silure-glane grandit, sa taille augmente et il commence à se nourrir de plus gros proies telles que les chevesnes, gardons, truites, les grenouilles et les petits mammifères. Les jeunes silures-glanes sont capables de se défendre contre les prédateurs grâce à leur peau épaisse et à leur forte capacité de nage.

Il est connu pour être un prédateur particulièrement agressif et est capable d’ingérer une quantité impressionnante de nourriture à chaque repas. Les pêcheurs doivent donc être conscients que le silure-glane est un poisson vorace et qu’il pourra facilement manger des appâts plus gros et plus lourds que ceux utilisés pour pêcher des autres espèces.

Le silure-glane préfère généralement des proies vivantes, mais n’hésitera pas à se nourrir avec des appâts artificiels tel que les swimbaits, de gros poissons-nageurs. Les leurres et autres appâts de type poisson nageur, en plastique ou en métal, sont parfois utilisés par les pêcheurs qui cherchent à capturer un silure-glane. Des appâts comme les petits poissons, les vers et les œufs de poisson sont également très populaires auprès des pêcheurs pour les captures de silure-glane.

En plus des appâts vivants et artificiels, l’utilisation de vifs et de mélanges spéciaux à base de farine, de blé et de produits de boulangerie peut également s’avérer très efficace pour la capture du silure-glane. Les mélanges à base de farine peuvent être fabriqués à la maison ou achetés dans le commerce et offrent l’avantage de pouvoir être adaptés aux conditions de pêche particulières.

Il est important de noter que le silure-glane est principalement un poisson nocturne, ce qui signifie qu’il est plus actif lorsque le soleil se couche.

Menaces

Malgré sa grande résistance et sa capacité à survivre dans une variété d’environnements, le silure-glane est menacé d’extinction à cause de l’activité humaine.

Les effets négatifs des activités humaines, telles que les barrages, la construction de canaux, l’utilisation de produits chimiques et de pesticides contribuent à la disparition de se poisson, au même titre que tous les autres.

Enfin, le braconnage est une autre menace pour le silure-glane. Bien que la pêche sportive soit autorisée, la pêche illégale est toujours un problème important. Cette pratique contribue de manière significative à la dégradation des populations de silures-glanes et des habitats qu’ils occupent.

Publications similaires :

  • All Post
  • Actualité
  • Blanc
  • Carnassier
  • Carpe
  • Mer
  • Tous les poissons
  • Truite
    •   Back
    • Carte de pêche
    • Ouverture saison pêche 2023
    • Fermeture saison
    • Les autres types de pêche
    • Pêche en compétition
    • Associations de pêche
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Au bord de mer
    • En mer
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Leurres/Appats
    • Filaments
    • Equipements
    • Nos conseils pour la truite
    • Où pêcher ?
    • Les types de truites
    •   Back
    • Les meilleurs poissons à manger
    •   Back
    • Equipements
    • Où pêcher ?
    • Nos conseils
    • Cannes à pêche
    • Filaments
    • Leurres-appats
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Leurres/Appats
    • Filaments
    • Equipements
    • Nos conseils
    • Où pêcher ?
    •   Back
    • Cannes à pêche
    • Leurres/Appats
    • Filaments
    • Equipements
    • Nos conseils
    • Où pêcher ?

Ecrit par : Monsieur Pêche

Je pêche la truite depuis 10 ans. J'ai testé toutes les techniques pour ce poisson. Depuis quelques années, je me lance à la conquête des carnassiers en tout genre. Sandre, perche et brochet offrent des combats fabuleux. J'adore découvrir et partager de nouvelles techniques avec vous !

Bienvenue amis pêcheur !

Passionné de pêche en tout genre, ici j’avance en vous partageant mes techniques et ma passion !

Rejoins la famille

Toi aussi tu adores la pêche ?
Alors inscris toi pour recevoir
les dernières actus et promo pêche !

Vous êtes inscrit au meilleur blog de pêche ! Un problème est survenu

Plutôt truite ?

Le carnassier : ça va être sportif !

Par ici les carpistes, on vous aime aussi !

Catégories

Edit Template

Que vous soyez un pêcheur passionné, un professionnel ou que vous souhaitiez simplement vous initier à ce loisir, vous êtes au bon endroit !
Monsieur Pêche, c’est un état d’esprit avant tout ! La liberté et la passion de la pêche. Que ce soit en mer ou en rivière, du gros poissons ou du plus petit, on est tous unis. Moi c’est Simon, un pêcheur qui a commencé sans rien connaître, simplement avec la passion que m’a transmis mon grand-père. Aujourd’hui, je prends du temps pour partager mes expériences et conseils à ceux intéressés.

Sitemap – Politique de confidentialité

Blog de pêche depuis 2022 tenu par deux passionnés.